top of page
Antico Logo della Musica Cittadina di Locarno

la Musique fait partie
de l'Ihistoire de Locarno

Je cite textuellement la thèse de licence en littérature "Une muse dans la ville" de l'Université de Frigorgo, de notre partenaire Manuela Monzeglio.

L'histoire de la fanfare de Locarno, depuis sa fondation en 1910, est quotidiennement liée aux problèmes politiques de la ville de Locarno, aux besoins de l'église locale, et plus tard elle est confrontée à la réalité de la Grande Guerre, malgré La Suisse était neutre.

 

 

Les trois seuls témoignages bibliographiques consacrés exclusivement à la Musica Cittadina de Locarno, qui tentent de raconter son histoire, ne sont pas de vrais livres, mais plutôt des brochures synthétiques publiées à l'occasion des anniversaires de la Musica elle-même. Le premier de ces pamphlets date de 1916 :

est le petit volume qui contient les notes historiques recueillies par Carlo Rossi sur la Philharmonie de Locarnèse. La partie historique est divisée en chapitres : "De l'Académie à la Musique Ouvrière" raconte l'histoire des événements de la fanfare à Locarno de 1808 à 1841,

Le deuxième chapitre, "La Musique de la Garde Civique" raconte l'histoire de la musique militaire de 1842 à 1854, l'ère du Maestro Locarnais Giovan Battista Poncini.

Le troisième chapitre concerne "La Compagnie Musicale du Maestro Marazzi, de 1855 à 1893.

Suivi de : "La Philharmonie du Pro Locarno et de l'Ecole Municipale de Musique, 1893 - 1898", celle des Operai Esercenti

et l'Orchestre philharmonique italien 1899-1909 » et enfin le chapitre consacré à « City Music et sa constitution de 1910 ».

 

C'est la presse locale qui vient à notre secours. Dans l'"Eco del Gottardo" du 15 mars 1910 on lit en effet : "Le nouveau corps musical de la ville, récemment constitué avec la fusion des fanfares du Velo Club, de la Gymnastique... compte actuellement 32 membres".

 

Les cours sont provisoirement dispensés par Maestro Paolo Lega mais la direction du nouveau groupe a déjà trouvé un professeur très talentueux en la personne de Maestro Ghilardi di Intra, un musicien et compositeur distingué, brillamment diplômé de l'un des conservatoires les plus importants d'Italie. ".

 

Le 17 avril, la Musica Cittadina de Locarno, dirigée par Maestro Ghilardi, a donné son premier concert acclamé sur la Piazza.

 

La première Assemblée du Comité municipal de musique de Locarno date du 3 janvier 1911.

A l'ordre du jour la présentation du budget et bilan final et du rapport de la commission, la nomination d'un commissaire aux comptes, l'augmentation du salaire du Maestro à 150 francs par mois et de l'assistante à 50 francs définis et aussi un renouvellement 'look' grâce à des uniformes flambant neufs et une banderole promise depuis le début de l'année par la Municipalité en la personne de M. Volonterio.

 

Le nouvel uniforme fut déjà inauguré en juin 1911 avec un grand concert des Musiche di Giubiasco, Brissago et Ferrovieri di Bellinzona. Dès le départ, le comité avait émis le souhait que l'uniforme soit assez simple et pas trop clinquant en termes de formes et de couleurs, proposant à ceux qui l'auraient créé de n'utiliser que du 'tissu noir très fin' de type militaire , une « forme très simple » avec un col de velours noir garni d'or et des épaulettes de soie noire. En fait, le résultat était satisfaisant.

 

Les musiciens de la Musica Cittadina de Locarno, le jour de l'inauguration, portaient un pantalon en drap militaire noir et une tunique en drap de satin très fin avec un col en velours brodé d'or, des broderies d'or sur les bras et une passementerie en soie noire sur le devant.

 

 

Toute l'histoire avec aperçus historiographiques, annexe, pièces jointes, photos

 

 

bottom of page